Le tramway de la Côte Basque

Ainsi, 60 ans après la disparition de la dernière ligne de tramway existante sur la Côte basque, ce moyen de transport sera à nouveau d’actualité.

En 2016, deux lignes de « tramway sur pneus, hybride et électrique » devraient voir le jour pour permettre aux usagers de se déplacer d’un bout à l’autre de l’agglomération Côte basque Adour.

La première ligne de tramway entre Bayonne et Biarritz fut inaugurée le 10 juin 1877, appelé le BAB (cf. tracé du Boulevard du même nom aujourd’hui). Face au succès de cette ligne, une seconde (BLB : Biarritz – Lycée (de Marracq) - Bayonne) fut créée en 1888 qui reliait les deux villes en passant par Anglet Saint-Jean.

Ces deux lignes étaient conduites par des locomotives à vapeur, ce qui suscita la critique de nombreux usagers qui estimaient ce moyen de transport trop sale du fait des fumées, cendres, graisses… Ainsi, en 1914 et 1922, le BLB et le BAB furent respectivement électrifiés.

Ce dispositif fut complété en 1917 par la mise en place par la compagnie VFDM (Voies Ferrées Départementales du Midi) d’une ligne reliant Bayonne à Hendaye par la côte, dont un embranchement fut créé en 1923 vers Sare et le sommet de la Rhune. L’actuel Petit train de la Rhune est donc l’héritier direct de cette ligne. Pour ce qui est des lignes BAB et BLB, elles connurent leur plus grand succès durant la Seconde guerre mondiale car elles représentaient pour les usagers, privés de transports automobiles suite au désastre de 1940, un des rares moyens de locomotion. Le trafic du BLB cessa le 3 juin 1948 tandis que le 1er janvier 1953 fut le jour où le dernier BAB circula.

 

PH.83.19.16.2 « Bayonne : départ du Tramway de Bayonne à Biarritz à la Place d’Armes » Phototypie Marcel Delboy, Bordeaux, vers 1900

PH.83.19.16.2 « Bayonne : départ du Tramway de Bayonne à Biarritz à la Place d’Armes » Phototypie Marcel Delboy, Bordeaux, vers 1900

 

Pour aller plus loin : Biarritz, au vent du large et de l’histoire, Association d’action culturelle de Biarritz, 1988