Le jeu de Quille

Les jeux de quilles connaissent une diffusion géographique très importante et de multiples variantes existent quant à la taille des quilles, la boule utilisée, la distance du lancer, les règles…Il existe de nombreuses hypothèses concernant l’origine du jeu de quilles. Il apparaît dans les textes dès le Moyen-âge et connaît une grande ferveur en France et en Allemagne.Ce jeu populaire est régulièrement condamné par l’Eglise. En effet, il est souvent pratiqué dans les tavernes et donc lié à la boisson voire à la prostitution. De plus le hasard et l’argent y tient une place importante. L’autorité royale s’y oppose également dans le contexte de la Guerre de Cent Ans car elle souhaitait que les hommes s’entraînent davantage au maniement des armes qu’aux quilles. À l’origine populaire, ce jeu gagne la bourgeoisie à l’époque moderne. Au 20e s., en France il se codifie et se structure dans des clubs et fédérations. Ainsi la Fédération Française de Quilles de 9 est créée en 1948. Les différentes fédérations de sports de quilles s’unifient au sein de la Fédération Française de  Sports de Quilles en 1957 devenue depuis la Fédération Française de Bowling et de Sports de Quilles. Peu à peu les sports de quilles se sont ainsi institutionnalisés. Au Pays Basque, le jeu est moins présent aujourd’hui mais il a été longtemps pratiqué. À Bayonne, des ordonnances de 1535, 1576 et 1590 interdirent de jouer aux quilles « sur la rue ». On y retrouve des variantes puisqu’à Hasparren on joue aux quilles de 9 alors qu’à Guiche on joue à 3 quilles.

La variante Gasconne

La variante gasconne du jeu de quilles de 9 est donc intégrée à la Fédération Française de Bowling et de Sports de Quilles. Il existe aujourd’hui un championnat de France de quilles de 9. Trente-quatre plantiers (aires de jeu en terre battue) sont répertoriés sur le site Internet du Comité National de Quilles de 9.

La mission de l’Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France  a inventorié le jeu de quilles de 9 et a rencontré des joueurs et responsables de clubs. Ce jeu est surtout présent aujourd’hui en Chalosse et Tursan, Béarn et Bigorre. Le siège du Comité National de Quilles de 9 est à Pau.

Dans le plantier, les neuf quilles sont disposées en carré. Le jeu consiste à projeter une quille (dite quille de main) dans une direction avec une boule puis de lâcher cette dernière dans une autre direction pour effectuer une des 12 figures prédéfinies. Pour cela, le joueur se place près de la quille de main, il tient la boule par la poignée, vise la pomme centrale de la quille et la frappe sous la pomme de manière à ce que celle-ci en tombant, entraine avec elle les autres quilles imposées par la figure.  A la fin de ce mouvement, le joueur lâche la boule afin qu’elle touche la quille appelée « plomb ». La boule doit rester dans le carré tracé au sol.

Un coup réussi (faire choix) permet de rejouer une seconde fois, sans la contrainte pour la boule de rester dans l’aire de jeu (la rebattue).

Le joueur effectue les 12 figures dans l’ordre réglementaire et on additionne le nombre de quilles tombées.

Le vainqueur est celui a fait les figures dans l’ordre tout en totalisant totalise le maximum de quilles tombées.

Le « piteur » joue un rôle important. Il est chargé de mettre en place les quilles. En compétition il est issu du club du joueur. En effet, la boule peut effleurer la quille sans la faire tomber, le rôle du « piteur » est donc de la disposer de façon à ce qu’elle soit légèrement inclinée à l’aide d’un petit tas de stable qui la maintient, elle est ainsi instable et tombe facilement. 

 

Les variantes Basques

Au Pays Basque Telesforo de Aranzadi dénombre 14 versions du jeu de quilles.

En Hegoalde on joue plus souvent avec 3 (Hiru Txirlo) ou 4 quilles (Bola Alavesa). Ces disciplines sont organisées au sein de la Federación Vasca de Bolos.

Dans la modalité traditionnelle des quilles de 9 du Labourd, les quilles sont plus petites que dans la variante gasconne, hautes d’une soixantaine de centimètres et coniques. Elles sont disposées en carré sur  trois rangées de 3 dans les deux sens. Les quilles sont séparées d’une longueur d’une demi-quille entre elles. Les joueurs lancent une boule de bois ferrée de 2 à 3 kg depuis un point situé à 13 mètres de l’aire des quilles pour tirer la boule. Autrefois les joueurs se plaçaient à 25 mètres, aujourd’hui le règlement de l’Union Basque l’a rapproché à 13 mètres.

Un premier tir est effectué. Lorsque la boule centrale tombe seule elle compte 9 points, tandis que tombée parmi d’autres, elle n’en vaut que 3 ; les autres quilles sont à un point chacune.

Le joueur a droit à deux tirs, après le premier, il tire la boule soit depuis l’endroit où elle s’est arrêtée soit depuis celui où le tireur a pu l’intercepter en se précipitant après l’avoir lancé.

Après le premier tir, toute quille qui tombe compte un point.

La partie se joue en 50, la difficulté étant de ne pas dépasser ce score, auquel cas, le joueur revient à 25 points, auxquels on ajoute les points excédants. Ainsi si on fait 55 points, on revient à 25+5 points soit 30 points.

Cette variante jouée dans le canton d’Hasparren, fait l’objet d’un championnat organisé par l’Union Basque, se déroulant de fin avril à début juin. Il se dispute en 3 étapes : les quarts, les demis et la finale. En 2016, une soixantaine de joueurs y prend part sur les quelques 80 joueurs que l’on compte au Pays Basque. Femmes et hommes participent à ce tournoi mais les distances de lancement diffèrent.

 

Pour aller plus loin :

-          FICHE D'INVENTAIRE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL DE LA FRANCE 1 « Le jeu de quilles de 9 ou jòc de quilhàs de 9 »

-          AGUIRRE FRANCO Rafael, Juegos y deportes del Pais Vasco, Enciclopedia general ilustrada del Pais Vasco, Juegos y deportes vascos, Donostia-San Sebastian : Kriselu, 1989

-          CAMY, J., « Les quilles en Gascogne, entre jeu et sport », Terrain, n°25

Sites Internet :

-          Site Internet Union Basque : www.unionbasque.com/quilles.php

-          Fédération Française de Bowling et Sport de Quilles : www.ffbsq.org

-          Federación Vasca de Bolos : www.bolajoko.org