Tromelin au travers des livres



Dans le cadre de l’exposition Tromelin, nous vous proposons quelques ouvrages et article permettant de mieux comprendre ou d’approfondir l'histoire de ce naufrage.

 

Le sujet :

L’Utile, un navire de la Compagnie française des Indes Orientales, fabriqué et armé à Bayonne, s’échoue en 1761 sur un récif désertique de l’océan Indien. C’est là, sur l’île de Sable, que l’équipage abandonne sa cargaison d’esclaves malgaches, avec la promesse non tenue de revenir les sauver. Quinze ans plus tard, une corvette récupère huit survivants, dont un enfant.

Comment ont-ils survécu ? Que s’est-il passé ? Quelle micro-société ont-ils réinventée ? Historiens et archéologues peuvent aujourd’hui retracer l’histoire des esclaves de Tromelin.

 

Les livres et article :

-          Max GUEROUT, Thomas ROMON, Odile ZIMMERMANN, Tromelin : l'île aux esclaves oubliés, INRAP, CNRS, 2016

Depuis les expéditions archéologiques menées sur l’île en 2006 et en 2008 par Max Guérout et Thomas Romon, il est aujourd’hui possible de reconstituer l’existence de ces nouveaux robinsons. Pour la première fois, voici dévoilé l’ensemble de leurs découvertes. Une étude illustrée d’une superbe iconographie, qui raconte l’aventure terrible et unique de ces esclaves abandonnés sur une île d’1 km2, cernée par les déferlantes et harcelée par les ouragans.

 

-          Max GUEROUT, Tromelin : mémoire d'une île, CNRS, 2015

Dans cet ouvrage abondamment documenté et illustré, Max Guérout reconstitue l’histoire de ce grain de sable depuis le début du XVIIIe siècle jusqu’à nos jours. Il en reconstruit la mémoire éclatée, marquée par les escales fugaces de quelques navigateurs, hydrographes ou militaires curieux. Il s’attache en particulier à reconstituer l’histoire des équipes de la station météorologique française installée sur l’île en 1954. Tirant chacun des fils laissés par ces résidents de passage, Max Guérout nous livre ici le fruit d’un long et patient travail autour de l’écheveau des souvenirs.

 

-          Max GUEROUT, "La flûte l'Utile constuite et armée à Bayonne, naufragée à Tromelin en 1761", in Bulletin du Musée Basque, n°188, Société des Amis du Musée Basque (1er semestre 2017)

Article dans lequel Max Guérout retrace la construction et l'armement du navire de la Compagnie des Indes à Bayonne dans le contexte troublé de la guerre de Sept Ans. 

 

-          Irène FRAIN, Les naufragés de l’île Tromelin, M. Lafon, 2009

Roman. À partir des archives maritimes, des fouilles archéologiques et d’un séjour sur l’île, Irène Frain raconte ce chapitre méconnu des droits de l’Homme, qui a conduit les consciences à l’abolition de l’esclavage.

 

-          Sylvain SAVOIA, Les esclaves oubliés de Tromelin, Dupuis, 2015

BD. Sylvain Savoia a été invité par l'archéologue Max Guérou à rejoindre son équipe lors d'une expédition d'un mois sur Tromelin. De là est né ce livre : une bande dessinée qui entremêle le récit "à hauteur humaine" (on "voit" l'histoire du point de vue d'une jeune esclave, l'une des survivantes sauvées par le chevalier de Tromelin) avec le journal de bord d'une mission archéologique sur un îlot perdu de l'océan Indien. 

 

-         Max GUEROUT, Esclaves et négriers, Fleurus, 2012

Livre + DVD jeunesse. L’ouvrage retrace cette traite triangulaire et ses atrocités, le commerce négrier à l’intérieur même de l’Afrique, dans l’océan Indien et les îles de Polynésie. Il rappelle le combat pour les abolitions, les fraudes qui ont suivi, et l’asservissement moderne. Il raconte surtout le désespoir de ces hommes et de ces femmes, arrachés à leur terre et à leur culture…

Le DVD : Les esclaves oubliés de Tromelin
Il reconstitue l’enquête archéologique de l’équipe de Max Guérout visant à comprendre les conditions de survie de ces naufragés.

 

-          Alexandrine CIVARD-RACINAIS, Les Robinsons de l'île Tromelin, Belin, 2016

Livre illustré. Le 31 juillet 1761, Tsimiavo est à bord de l'Utile. Elle a été embarquée clandestinement dans les cales de ce navire de commerce avec 159 autres esclaves malgaches.
Au cœur de la nuit, leur destin bascule : l'Utile heurte un récif de corail et fait naufrage. Les rescapés échouent sur un îlot de sable blanc et de cailloux, perdu au milieu de l'océan Indien.
Quand l'équipage blanc prend le large sur une embarcation de fortune, Tsimiavo et les siens se retrouvent seuls, oubliés de tous. Comment survivre sur cet îlot du bout du monde ? C'est le défi qui les attend. Pendant des jours, des mois, des années, leur courage et leur ingéniosité vont faire des miracles…
Une poignante leçon d'humanité, complétée par un dossier sur les missions archéologiques menées par Max Guérout sur Tromelin, l'île des esclaves oubliés.

 

Ces ouvrages sont consultables au centre de documentation du musée et en vente à la boutique du musée.