LA RÉUNION DE BAYONNE 1963-1964
Dès sa création, l’Académie de la langue basque se donna pour objectif de créer une langue littéraire. Il lui fallait fixer l’orthographe, mettre à jour le lexique, décider de règles qui seraient les mêmes pour tous les bascophones et examiner bien d’autres domaines à travailler afin que l’avenir de la langue fût assuré. Cependant, les académiciens éprouvèrent des difficultés sur la manière de réaliser cette unité, sur les critères à observer,  les choix à privilégier, bref sur les bases du travail à accomplir. Ils craignaient aussi de perdre la richesse des dialectes.

La nécessité du basque unifié fut à nouveau à l’ordre du jour dans les années 1960. Avec quelques autres, Txillardegi prit à son compte le projet. L’équipe de travail une fois constituée, pendant près d’un an,  elle se réunit rue des Cordeliers  dans le Petit Bayonne sous l’égide de l’association Euskal Idazkaritza.  Le fruit de son travail constitua les premières bases de l’unification de la langue basque. Les conclusions en furent présentées fin août 1964 à une quarantaine de bascophiles de tout le Pays Basque réunis par Euskal Idazkaritza. Le député-maire Henri Grenet et d’autres élus les reçurent à la mairie de Bayonne.

Les huit principaux membres de l’équipe de travail étaient les suivants: Jose Luis Alvarez Enparantza Txillardegi, Jean-Louis Davant, Eneko Irigarai, Jesus Solaun, Telesforo Monzón, Roger Idiart, Pierre Andiazabal et Jean Hiriart-Urruty.

Pierre Lafitte, l’organisateur de la réunion de Bayonne, fit parvenir rapidement les propositions à l’Académie de la langue basque, donnant ainsi une base solide à ceux qui voulaient avancer sur la voie de l’unification. C’est ainsi qu’en 1968, lors du congrès d’Arantzazu, l’Académie put fixer un premier groupe de règles.

JEAN-LOUIS DAVANT: “Il faut comprendre que le basque unifié est le basque écrit caractéristique d’un moment de l’histoire, et qu’il laisse une grande latitude dans son aspect oral. Le basque unifié vise au rassemblement, ne serait-ce qu’en élargissant le registre lexical."

Fichier pdf Dossier de presse