Les revues « pour étrangers » sur la Côte Basque. Episode 1 : Biarritz-Thermal



Dès le 17e siècle, on reconnaît les bienfaits des bains de mer qui guériraient de nombreux maux. C’est ainsi que l’on voit apparaître dans certaines villes côtières un tourisme thermal dès le 18e siècle. La Côte Basque et Biarritz en particulier deviennent alors un des lieux prisés de la haute société européenne, encouragée par la venue  régulière de Napoléon III, Eugénie et la Cour Impériale dès 1856. Dès lors, toute une littérature tournée vers ce public se développe.

On remarque que la plupart des villes thermales côtières ou de montagnes à partir de la fin du 19e siècle possèdent un organe de presse spécifique. C’est le cas dans les Pyrénées avec l’hebdomadaire Luchon-thermal : revue hebdomadaire, scientifique et littéraire (1876-1922), dans le Massif Central avec Vichy-thermal : journal quotidien artistique et mondain (1894-1915) ou encore Balaruc-Thermal (1894-1907) pour les bords de la Méditerranée ou encore pour le cas de la Côte Basque qui nous intéresse Biarritz Thermal (1893-1914).

Ce périodique connaît plusieurs titres successifs. Il est d’abord publié sous l’intitulé Indicateur général de Biarritz : journal de renseignements offert à titre gracieux, de février à juillet 1893 puis Biarritz-thermal : indicateur général de Biarritz, de juillet 1893 à novembre 1898 et enfin Biarritz-thermal et Biarritz-salin : journal médical, scientifique et littéraire de novembre 1898 à septembre 1914. Cette publication s’achève donc avec l’arrivée de la Première guerre mondiale.

Ce titre Biarritz-thermal indique que cette publication est destinée à un public de passage venant à Biarritz pour les bienfaits qu’apportent les bains de mer. On trouve d’ailleurs dans plusieurs des numéros l’avertissement suivant « Biarritz Thermal étant surtout destiné aux personnes étrangères à Biarritz n’accueillera que les communications susceptibles de favoriser l’intérêt général et le développement de la station. » On notera cependant que les textes sont exclusivement en français.

Dans chaque numéro, on trouve la liste des étrangers présents à Biarritz, de même que des informations pratiques, des annonces de commerces, hôtels et des annonces de professeurs donnant diverses leçons (langues, musique…) ainsi que des articles relatifs à la santé et aux cures (bienfaits des cures, articles sur diverses maladies et leurs remèdes (anémies, vaccins antidiphtériques…)). 

On observe son évolution avec peu à peu l’apparition de chroniques nouvelles : culturelles et sportives (théâtre, corridas, hippodrome, concerts…), littéraires (nouvelles, feuilletons…). En effet cette clientèle fortunée doit pouvoir se divertir lors de son séjour.

L’aspect médical est rapidement souvent mis de côté et les revues se concentrent sur les divertissements, en particulier à partir des Années Folles.

(à suivre)